GREFFES ET DONS D’ORGANES

par Mlle Carole Cermolacce

Infirmière Diplômée d'Etat



  I - Généralités.

    

       Définition : Le don d’organe est un « cadeau » d’une partie de son corps fait à une autre personne.

       Il porte sur le prélèvement des organes et des tissus dont les médecins ont besoin pour traiter des patients dont les organes vitaux sont gravement endommagés ou totalement détruits. C’est un acte consentant d’une personne, gratuit, anonyme et sans publicité dans le but de soigner une autre personne. Le don d’organe permet d’effectuer une greffe.


       Une greffe est la mise en place dans le corps humain d’un organe étranger qui lui est devenu nécessaire.


       On greffe :

-         pour remplacer ou suppléer un organe en défaillance sévère et irréductible et dont la fonction est  vitale ;

-         pour permettre à un malade de retrouver une existence normale.


       Il existe des autogreffes, des allogreffes ou homogreffes, des xénogreffes ou hétérogreffes.

       En fonction de la greffe, les dons d’organes peuvent se faire soit de son vivant soit après la mort (problème de la définition de la mort).

       La première transplantation a été réalisée en 1955 (rein).



Si vous voulez poser des questions ou laisser une contribution concernant cette page, vous pouvez intervenir dans le sujet de discussion que vous trouverez en cliquant sur le lien FORUM DE CETTE PAGE.

Page publiée sur a-crucetta.fr © - A Crucetta
Rubriques
Structure
Association
Contacts